Comédienne, metteure en scène

Floriane
Facchini

Floriane Facchini est artiste, metteure en scène d’origine italienne. Ses travaux sont présentés principalement dans le domaine de l’art en espace public en France, en Suisse et en Italie.
Depuis 2013, elle mène le projets « Les Lieux protagonistes », une recherche artistique qui s’articule autour du concept de « lieu ». Au travers d’enquêtes de différentes formes performatives et documentaires in situ, elle a procède à la collecte de récits et de témoignages qui, s’attachant aux usages singuliers des espaces fonctionnels (garages privés, cuisines, garage…), interrogent les enjeux liés entre les espaces publics et privés et les récits de « l’invention du quotidien » qui en découlent.
Aujourd’hui, les thèmes récurrents dans son travail sont la notation de participation et d’application des droits culturelles dans les projets artistiques. Elle s’intéresse particulièrement aux patrimoines culinaires.
Elle enquête sur comment un territoire nous « nourrit » et sur les interactions qui existent entre les humains et les plantes.
Depuis 2017, elle est artiste invitée de IN network – European Platform for artistic creation in public space. 

Parcours FAI-AR

Dans le cadre de la formation supérieure, Floriane Facchini a effectué un stage artistique auprès du GDRA et des trois points de suspension. Son voyage d’étude s’est déroulé au Mexique. Sa recherche personnelle a été représentée par le projet de création Sanctum Garageum ou l’Esprit Garage, collection sensible de souvenirs vécus et rêvés dans son garage.

Cucine(s) 
FAIRE ŒUVRE
AVEC LE TERRITOIRE

CUCINE(S) est le fruit d’une enquête à la rencontre des pratiques culinaires multiculturelles des habitants d’une ville, d’un quartier ou d’un territoire.
Au fil de moments d’échanges intimes et singuliers, artistes et habitants partagent émotions, impressions, mémoire et saveurs. Là se tisse une œuvre qui se rejoue à chaque rencontre d’un nouveau territoire, une œuvre fondée sur une sorte de troc entre habitants et artistes conduisant au « partage du sens à l’état sauvage ».**
CUCINE(S) fait émerger dans l’espace social et dans un espace de partage construit, les connaissances intimes, les cultures orales et les savoirs populaires en explorant la relation entre la cuisine, la construction sociale, le temps et les êtres humains.
** Citation de Nicolas Bourriaud, dans Esthétique relationnelle 

Liens

Teaser - L'esprit Garage
https://vimeo.com/182385715