Reporter hors-colonnes

Adrien
Rouchaleou

Français, né en 1986. Le hasard mène Adrien Rouchaleou vers la presse écrite. Pendant une dizaine d’années, il alimente les rubriques politique et société de plusieurs titres d’opinion : L’Humanité surtout, Politis… Il ne renonce pas pour autant à son désir ancien de spectacle vivant. Régulièrement, il participe à des recherches dans le cadre de créations consacrées à des sujets sociaux ou historiques.

Tuteur : Arnaud Pirault




Intention artistique

Dans un contexte de crise qui touche à la fois la presse d’opinion et l’identité politique, Adrien Rouchaleou décide de mettre un terme à son activité de journaliste pour se consacrer pleinement au spectacle vivant. Convaincu que l’art peut être plus efficace que la presse dans le partage des valeurs qui lui tiennent à cœur, il vient développer à la FAI-AR une écriture pour l’espace public. Il garde de sa longue pratique journalistique des méthodes de recueil de l’information. Et c’est fort de la certitude qu’aucune neutralité n’existe dans l’écriture qu’il aborde l’espace public. C’est d’ailleurs là le sujet qu’il veut explorer dans sa première création.

Avec Lorem Ipsum, Adrien Rouchaleou crée sur des places publiques un espace où cohabitent des points de vue divers, un lieu où le dissensus est bienvenu. Très porté sur la technique, il place au cœur de cet univers de tous les possibles un objet géant et mystérieux habité par un dispositif sonore et lumineux qui trouble les sens, dans toutes les acceptions du terme. Agissant comme le monolithe de 2001, Odyssée de l’espace, cette structure offre à celui qui s’y engouffre la possibilité de choisir son propre chemin. Si plusieurs éléments d’un récit – un paysage, des présences humaines – sont présents dans Lorem Ipsum, ils sont en effet agencés de telle sorte qu’ils peuvent être compris et organisés de manières diverses, voire contradictoires.

Adrien Rouchaleou compare sa proposition à un jeu de piste. Tous les éléments qu’il rassemble sous son monolithe sont des indices, des signes qui au lieu de mener vers une direction unique en ouvrent de multiples. Le brouillard épais qui s’invite dans l’installation ou autour de la structure participe de ce pluralisme. Avec Lorem Ipsum, l’artiste souhaite créer un petit déséquilibre qui incite à l’élargissement des regards et des pensées. Car si c’est aux sens que s’adresse d’abord cette installation-performance, c’est dans l’intellect qu’elle se poursuit.