Coordonnées

Informations administratives

Merci de joindre votre photo d’identité

Statut

Si vous envisagez un financement Pôle Emploi, merci d’indiquer votre identifiant :

Votre parcours

Formation initiale

Formations et/ou expériences professionnelles marquantes

Compétences et savoir-faire acquis hors formation

Attentes spécifiques et motivations pour participer à ce stage*

Complétez ces informations par un CV (.pdf, .jpg / max 10 Mo)

Environnement de travail actuel (structure ou discipline) :

Environnement de travail souhaité (structure ou discipline)

Mentionnez les spectacles / interventions urbaines qui vous ont marqué :

Comment avez-vous eu connaissance de l'existence de ce stage ?*

Si autre, merci de préciser :

REPORT - Masterclasse #3 Germain Prévost alias IPIN

5
Nov
2020

L’OULIPO DE L’ART URBAIN Du graphisme sous contrainte au muralisme contextuel

Après un panorama subjectif de l’art urbain, des premières formes à nos jours, l’artiste Germain Prévost alias Ipin, co-organisateur du Mur du Fond à la Cité des arts de la rue de Marseille, présentera son travail en détaillant comment son approche contextuelle de la peinture peut rejoindre la philosophie de l’ouPEINpo  -OUvroir de PEINture POtentielle- soit l’oulipo de la peinture. Et c’est en suivant ce principe qu’il emmènera les participants dans la réalisation d’un grand mural collectif.

Artistes

Germain Prévost alias IPIN - / plasticien-performeur mural / sculpteur de chaos / graphiste-maçon

Ipin alias Germain Prévost, né à Reims en 1981, est un artiste hétérodoxe.
Au début des années 2000, G. alias I. partage sa formation entre peindre dans des friches industrielles et valider un master Environnement et Société à Marseille.
De nombreux chemins de traverse, du street art au spectacle vivant en passant par la performance, le conduisent aujourd’hui à s’orienter plutôt vers l’art contextuel.
Passionné par le travail in-situ, le rapport à l’échelle, au paysage et à la photographie, il nous propose dans ses travaux un regard engagé sur le monde.
Bien qu’utilisant maintenant un vocabulaire non figuratif, dans ses « dystopies graphiques » ou ses récents travaux de la série « HØME(s) » il nous parle bel et bien de l’humain et de sa place dans la société.
Il vit actuellement à Toulon.
Co-fondateur du Mur du Fond et artiste associé de l’association Lézarapart, à la Cité des Arts de la Rue / Marseille.