Coordonnées

    Informations administratives

    Merci de joindre votre photo d’identité (.jpg / max 1 Mo)

    Date de naissance

    Statut

    Votre numéro de demandeur d'emploi

    Votre parcours

    Formation initiale

    Formations et/ou expériences professionnelles marquantes

    Compétences et savoir-faire acquis hors formation

    Attentes spécifiques et motivations pour participer à ce stage*

    Complétez ces informations par un CV (.pdf, .jpg / max 10 Mo)

    Environnement de travail actuel (structure ou discipline) :

    Environnement de travail souhaité (structure ou discipline)

    Mentionnez les spectacles / interventions urbaines qui vous ont marqué :

    Comment avez-vous eu connaissance de l'existence de ce stage ?*

    Si autre, merci de préciser :

    Accessibilité / Handicap : la FAI-AR prend en compte les situations de handicap et fait tout son possible pour adapter les formations à vos besoins. Si vous avez besoin d'un aménagement (formation, horaire, équipement, personnel spécifique...), merci de contacter Chantal Vasseur, notre référente handicap à l'adresse suivante: accessibilite@faiar.org.

    Le son dans la création en espace public

    du 6
    Nov
    2023

    au 10
    Nov
    2023

    Photo : Bouquet dodécaphonique ©Vincent Vanhecke



    Une formation pour mieux penser l’usage du son et son déploiement artistique et technique dans la création en espace public

    Conçu par des artistes, professionnels du son et directeurs techniques, ce stage répond aux besoins de directeur.rice.s artistiques et de technicien·ne·s souhaitant intégrer le son à l’écriture de leurs projets artistiques en espace public.

    Les possibilités de contenus, d’utilisation et de diffusion de la matière sonore dans une création pour l’espace public sont foisonnantes : en fonction des propositions, le son soutient la mise en scène, est sujet principal, délivre des informations, crée un environnement. Ses modes de diffusion influent sur sa réception et certains dispositifs sont conçus comme une expérimentation. Enjeux artistiques et techniques s’entrelacent pour former une œuvre singulière.

    C’est par ce prisme de lecture, éclairé par l’expérience de la compagnie Décor Sonore, que ce stage aborde la question du son dans la création en espace public :
    Artistiquement, il propose de traverser et (re)découvrir les places possibles du son dans la création ;
    Techniquement, il offre les clés techniques pour penser et intégrer le son dans une proposition en mouvement.

    « Quelle que soit la forme, il s’agit toujours de quelque chose de plus qu’écrire un spectacle : il s’agit de créer un univers, une cosmogonie. Le son, particulièrement lorsqu’il n’est pas prisonnier d’un espace fixe et clos, nous permet de risquer la sortie du cadre des conventions, de l’écran, ou simplement du cadre du tableau ou du cadre de scène. »
    Michel Risse.

    Objectifs

    • comprendre l’influence du son sur la mise en scène d’un projet artistique en espace public,
    • favoriser des passerelles et clés de compréhensions entre désirs artistiques et possibilités techniques,
    • connaître les principes de base de l’alimentation électrique de systèmes de sonorisation,
    • connaître les différentes installations sonores mobilisables dans un projet en mouvement,
    • orienter les choix techniques de sonorisation en fonction du contexte et des besoins artistiques (espaces, déplacements, réception du public).

    Compétences visées

    • intégrer le son en mouvement dans une œuvre en espace public,
    • placer les sources sonores et sources de diffusion,
    • utiliser le son pour orienter les déplacements et réactions d’un public,
    • savoir choisir et dimensionner correctement le matériel,
    • savoir alimenter électriquement le matériel en toute sécurité.

    Formateurs

    Renaud Biri - Régisseur, ingénieur du son et musicien

    Régisseur, ingénieur du son et musicien, Renaud Biri est entré à Décor Sonore en 1995 comme objecteur de conscience !
    Depuis son service civil et un diplôme des Arts et Techniques du son, il est resté l’un des principaux et indispensables acteurs des projets menés par Décor Sonore.
    Associé à toutes les créations de la compagnie depuis Les Monstration Inouïes, il est à la tête des opérations techniques, mais joue également dans plusieurs des spectacles (Les Chantiers de l’O.R.E.I, Les Kaléidophones) et participe aux actions de sensibilisation menées par la Fabrique Sonore.

    Olivier Brun - Technicien lumière

    Après des études en informatique industrielle et quelques missions en agence d’intérim’, j’ai découvert le théâtre lors de mon service civil à l’école de la rue Blanche (E.N.S.A.T.T.) au début des années 90. Je n’ai plus quitté cet univers depuis, migrant du théâtre en salle vers l’extérieur après une formation longue à Lieux Publics dirigé à l’époque par Michel Crespin et son équipe. Ces 2 expériences initiales m’ont permis de participer à de multiples créations.

    D’abord intéressé par le son je me suis assez vite orienté vers la lumière. Mon parcours m’a amené à concevoir de nombreux éclairages aux formats et aux moyens extrêmement variés mais aussi à concevoir des dispositifs d’éclairage et des projecteurs spécifiques aux installations scénographiques ou accessoires créés spécifiquement pour un spectacle. J’ai participé à de multiples créations en intérieur ou en espace public au formats très différents : théâtre, installation, performance, création in-situ, danse, concert, …
    J’ai pu notamment collaborer avec Artonik, Ici-même (Paris), ou plus récemment Rara Woulid, Galmae ou Pina Wood. Attaché à la compagnie Générik Vapeur, j’y travaille depuis 2004.

    Michel Risse - Compositeur

    Michel Risse compose dès 1972 ses premiers « décors sonores », installations électroacoustiques pour Lieux publics.

    Il est cofondateur en 1985 de Décor Sonore, laboratoire de productions à la fois scéniques et musicales particulièrement tourné vers les arts en espace public. Cette compagnie offre au public des spectacles singuliers où se mêlent théâtre, poésie, humour, technologie, et bien sûr création musicale.
    C’est également un « Lieu de fabrique » ouvert aux créateur·rice·s d’autres disciplines des arts de la rue, de la piste et des nouvelles scènes : centre de réflexion et d’expérimentation sur les rapports entre le drame et le sonore, où s’inventent et se construisent sons, musiques, espaces et systèmes de diffusion inédits, et centre de transmission et de sensibilisation à notre environnement sonore.