Coordonnées

    Informations administratives

    Merci de joindre votre photo d’identité (.jpg / max 1 Mo)

    Date de naissance

    Statut

    Votre numéro de demandeur d'emploi

    Votre parcours

    Formation initiale

    Formations et/ou expériences professionnelles marquantes

    Compétences et savoir-faire acquis hors formation

    Attentes spécifiques et motivations pour participer à ce stage*

    Complétez ces informations par un CV (.pdf, .jpg / max 10 Mo)

    Environnement de travail actuel (structure ou discipline) :

    Environnement de travail souhaité (structure ou discipline)

    Mentionnez les spectacles / interventions urbaines qui vous ont marqué :

    Comment avez-vous eu connaissance de l'existence de ce stage ?*

    Si autre, merci de préciser :

    Accessibilité / Handicap : la FAI-AR prend en compte les situations de handicap et fait tout son possible pour adapter les formations à vos besoins. Si vous avez besoin d'un aménagement (formation, horaire, équipement, personnel spécifique...), merci de contacter Chantal Vasseur, notre référente handicap à l'adresse suivante: accessibilite@faiar.org.

    La ville en trois dimensions #2

    du 22
    Mai
    2023

    au 26
    Mai
    2023

    Ce stage correspond au niveau deux du stage La ville en trois dimension, danser la ville. Il permet aux stagiaires de se former à certains outils et protocoles pour mener à bien la réalisation d’un projet de danse verticale.
    Il s’agit notamment d’identifier les contraintes propres à un projet en trois dimensions (réglementations, formations techniques incontournables…), de connaître les étapes nécessaires à la réalisation d’un projet de danse verticale en espace public, d’apprendre à anticiper et faire l’expérience de l’investissement technique nécessaire à un rendu artistique en 3D.

    >> Plus d’informations et dossier pédagogique à venir prochainement

    Formateurs

    Olivier Penel - Directeur technique et regard extérieur scénographie

    Passionné par l’escalade, Olivier Penel, directeur technique et regard extérieur scénographie, expérimente le travail sur cordes. En 1992, il obtient un BESS d’escalade, travaille comme moniteur et occasionnellement comme rigger pour la Cie Retouramont. Il devient chef d’équipe pour travaux sur cordes. En 2007, il obtient le diplôme d’architecte DPLG et exerce son métier en libéral. En 2017, il intègre la Cie Retouramont comme directeur technique. Son expertise dans l’installation scénique et l’architecture l’amène à jouer un rôle important dans la scénographie et la mise en scène de l’espace pour les spectacles de la compagnie.

    Fabrice Guillot - Directeur artistique de la Cie Retouramont

    Depuis 30 ans au sein de la compagnie Retouramont, Fabrice Guillot s’est plongé dans la recherche d’une écriture chorégraphique singulière. Sa pratique de l’escalade à haut-niveau lui a ouvert l’infinie diversité des mouvements nés de l’adaptation au rocher. Parcourir une voie, c’est trouver les placements, les rythmes, l’état intérieur, la respiration…
    Son écriture chorégraphique est empreinte de cette expérience transposée à la ville ouvrant sur lecture inédite des espaces dans lesquels il s’engage avec une recherche gestuelle liée une corporalité du mouvement utile.
    Il rencontre Bruno Dizien et Laura de Nercy et devient interprète de la compagnie Roc In Lichen. Il accompagne ensuite Kitsou Dubois dans ses explorations chorégraphiques et collabore avec plusieurs artistes, notamment Antoine Le Menestrel, Ingrid Temin et Geneviève Mazin, Mourad Merzouki.
    En tant que chorégraphe avec la compagnie Retouramont, il ouvre de multiples champs d’exploration : des espaces publics aux sites naturels, aux architectures contemporaines et patrimoniales… La notion d’invention d’agrès est la base du travail de Fabrice Guillot, qui l’amène à travailler en trois dimensions avec sculpteurs, danseurs et circassiens.

    Partenaires

    Établissement supérieur de formation, de ressource et de recherche, le Centre national des arts du cirque a été créé en 1985 à l’initiative du ministère de la Culture et de la Communication.
    Près de 400 artistes, représentant 35 nationalités, sont issus de son École supérieure. Ces artistes sont aujourd’hui des acteurs majeurs du cirque contemporain sur la scène internationale.

    Le Pôle de Danse Verticale, fort de son expérience sur trois saisons, propose cette année de nouvelles disciplines émergentes de la verticalité, venant des Etats-Unis, de la Thailande, du Costa Rica… Le pôle affirme son originalité en rassemblant dans un lieu unique toutes ces disciplines innovantes en plus de nos ateliers de danse verticale.