Aller au contenu principal

Johnny Seyx

[Jonathan Durieux] Broderie fine & Décalage sensible

Pointure 41, sédentarité contrariée, amour et malentendus. Ressources en baratin et vin naturel. Pas à l’abri que ça change.

Né(e) en 1985 / Belge

johnnyseyx@gmail.com

http://www.cie-superfluu.com

Biographie

Johnny Seyx se forme de manière autodidacte. Après des Lectures érotiques nomades en 2010, il monte en 2012 L’Antédiluvienne, une pièce pour cinq comédiens. En 2014, il participe à La Dérive, aventure de cinq semaines en radeaux sur la Loire, pour laquelle il fonde son spectacle Pr Van de Fruüt, encore en tournée. Il crée sa compagnie Superfluu en 2015, puis en 2017 un nouveau spectacle, >ROUTE>>, juste avant son entrée à la FAI-AR.

Projet artistique

Rompu à une pratique empirique de la rue, Johnny Seyx y cumule les expériences : organisation d’un festival artistique et militant dans le Lot-et-Garonne, créations solo et collectives, visites guidées invraisemblables… Il peaufine sa pratique en organisant des cycles de formations autogérées, prônant l’échange de savoir-faire (Le Rafiot en 2013) ou sollicitant des intervenants de renom (Les Égarnements en 2015).

Attaché à la verve d’une parole libre et inclusive, il imagine dès 2014 le personnage du Pr Van de Fruüt, professeur solitaire un brin farfelu. Ce « Docteur ès presque tout » se fait fort de palabrer sur n’importe quel sujet lancé par ses élèves-spectateurs. Le comédien entre à la FAI-AR avec le désir de se replonger dans la création collective et l’objectif de structurer sa pratique.

La thématique de l’amour émerge tout au long de son cursus : dès l’hiver 2017, il rejoue une idylle en milieu urbain, prenant le public comme dulcinée pour recréer une bulle d’intimité à l’intérieur du cercle. Sur le Vieux-Port de Marseille, il éprouve un rapport plus frontal, clamant au mégaphone son besoin d’amour à la foule assemblée, se nourrissant de l’énergie environnante pour faire rebondir son propos et en moduler l’intensité.

À la Chartreuse,il tente un monologue déclaratif à l’adresse des passants du marché, rejouant la jubilation et les incertitudes des débuts. Pour toujours pour l’instant creuse ce sillon du discours amoureux en adresse directe. Soucieux d’une certaine finesse dans le jeu, Johnny Seyx ramène une parole sensible au sein de l’arène, cherchant à créer une empathie autour du sentiment amoureux pour faire naître du commun autour d’une émotion individuelle.

Johnny Seyx ©Augustin Le Gall / FAI-AR

 

TUTEUR / Jérôme Colloud, comédien / Cie Les trois points de suspension

Maquette du Panorama des chantiers 2019 réalisée en complicité avec Geraud Cayla (comédien), Audrey Lopez (comédienne), Matthieu Perrin (réalisateur sonore).