Aller au contenu principal

Camille Mouterde

Artiste dramatique en mutation spatiale

Exploratrice de fonds urbains à recoins, pierre roulante qui amasse mousse, au nez et à la barbe du père fouettard, têtard frétillant spatialement décentré.

Né(e) en 1989 / Française

camillemouterde@hotmail.fr

Biographie

Après une classe préparatoire littéraire, Camille Mouterde pratique le théâtre au Conservatoire du 9e arrondissement de Paris. À l’issue d’un double cursus universitaire, en Théâtre et Métiers de la production, elle co-fonde à Montpellier la compagnie Le Cri du lombric, pour explorer la thématique des corps anormaux et du transhumanisme, notamment autour du spectacle Ceux qui naissaient (2017). Par ailleurs, elle continue de se former à d’autres pratiques de la scène, telles que le clown auprès de Francis Farizon (méthode Éric Blouet).

Projet artistique

Camille Mouterde cherche tôt à s’émanciper de sa formation classique. Désireuse de sortir de la boîte noire pour outrepasser le quatrième mur, elle confronte sa pratique théâtrale à la liberté de formes et de modes de relation offerte par l’espace public, éminemment politique. Elle apprend à la FAI-AR à bousculer son processus de création en choisissant comme point de départ pour ce projet une image plutôt qu’une matière textuelle.

Avec CRUE ou le déjeuner sur l’herbe, elle imagine une « femme miette », hostie d’un nouveau genre recouverte de brisures de pain, qui s’offre à manger au monde dans un ultime cri d’amour. Allégorie possible d’un Occident prédateur, cette femme sacrificielle évoque les notions de domination, de cannibalisme et d’autophagie, mais aussi de nécessaire hospitalité pour éviter le repli sur soi. Figure étrange et dérangeante, elle interpelle le passant dans tous les sens du terme, pour une réflexion tragi-comique sur le rapport à l’autre, questionnant sa place au monde comme ses propres frontières intimes, autour d’un aliment sacré, pivot nourricier d’une partie de l’humanité.

Dans une évocation visuelle et textuelle, Camille Mouterde souhaite convier le passant à un ultime banquet transgressif. Ouvrez grand vos bouches, accueillez en vous ce corps, sans plus savoir vraiment qui consomme qui… Son théâtre physique et énergique mise sur la verve du bouffon, pour déjouer l’écueil du didactisme. Jeté en pâture sur la Halle Puget, place populaire de Marseille, le pain s’élève au rang de symbole universel, bousculant les habitudes et questionnant les tabous.

Camille Mouterde ©Augustin Le Gall / FAI-AR

 

TUTRICE / Marie-Do Fréval, autrice, comédienne, metteuse en scène / Cie Bouche à Bouche

Maquette du Panorama des chantiers 2019 réalisée en complicité avec Zoé Houtin (interprète), Caroline Laroche (créatrice costumes).

 


Textes de Julie Bordenave.