Aller au contenu principal

Les apprenti·e·s en laboratoire de recherche et d’expérimentation

Du 21 septembre 2020 au 24 septembre 2020 - Cirque Jules Verne, Amiens

Les laboratoires de recherche et d’expérimentation en quelques mots

Composante de la formation supérieure, les laboratoires de recherche et création procèdent d’une mise en situation artistique dans un cadre collectif et autour d’une thématique ou d’une pratique professionnelle, élaborée à partir d’une consigne de travail préalablement établie. Ils permettent d’éprouver des connaissances et d’acquérir des savoirs pratiques dans la confrontation de la pensée au faire. La transmission est dès lors basée sur le partage d’une expérience et d’une démarche de recherche, plutôt que sur les « manières de faire » et l’esthétique des artistes formateurs. D’une durée de 2 à 3 semaines et encadrés par un (des) artiste(s) reconnu(s), les laboratoires se déroulent à la Cité des arts de la rue ou en itinérance en France ou à l’étranger dans des lieux partenaires (points d’appui).

à AMIENS, AVEC LE CIRQUE JULES VERNE

En 2020, les apprenti·e·s de la formation supérieure sont accueillis au Cirque Jules Verne, pour un laboratoire de recherche et d’expérimentation mené par l’artiste Mark Etc – Ici-même Paris. Pour leur création Hakastrophe, ils sont aussi accueillis au Hangar. Ce projet fera l’objet d’un programme de recherche sur le thème « Population, art, climat, territoires », réunissant le Cirque Jules Verne, l’Université de Picardie Jules Verne, la Maison de la Culture d’Amiens, Aix-Marseille Université et la FAI-AR. Elle donnera lieu à des rencontres et publications scientifiques en 2020-21.

AU PROGRAMME

Performances artistiques face à la catastrophe, dans le cadre de la Rue est à Amiens

hakastrophE

 de 14:00 à 17:00, Place René Goblet (Amiens)

«Que les choses continuent comme avant, voilà la catastrophe ». Walter Benjamin.
« Une chance derrière chaque calamité». Winston Churchill.

Elle est donc déjà là, la catastrophe, globalement planétaire et intimement humaine, inéluctablement liée à notre empreinte, aussi vrai que le climat d’aujourd’hui résulte directement de notre activité d’il y a 30 ans. Et la composition de l’atmosphère des 30 prochaines années ? C’est fait. Nous en avons déjà décidé par notre mode de vie. L’homme s’est réveillé catastrophé à deux titres : il ne contrôle plus rien, il participe de la catastrophe, comme un épandage de virus.

Que faire ? Interpeller, traquer, fuir, hacker, partager, se réinventer ? Tout à la fois ?

Faut-il décompter les heures, se renvoyer la balle, fabriquer un radeau, réinitialiser son mot de passe, apprendre de nouvelles chorégraphies martiales, négocier la dette, revendre ses enfants… ? A chacun sa façon de gérer les crises.

Surprises urbaines et interventions artistiques dans l’espace public par les apprentis de la FAI-AR. C’est depuis Amiens, déjà frappé par les crues par le passé, que le projet Hakastrophe offre de conjurer la catastrophe par un archipel d’actions artistiques en espace public, toujours en public, parfois implicatives, pour changer le cours de la vie mais de préférence tout de suite.

 

Avec les apprentis de la FAI-AR Direction artistique : Mark Etc – Ici-même Paris

Ministère de la Culture / Cirque Jules Verne – Pôle National Cirque et Arts de la Rue – Amiens / Maison de la Culture d’Amiens / Université de Picardie Jules Verne / Aix-Marseille Université

Création 2020
Coproduction Cirque Jules Verne

 

photo : Augustin Le Gall