Aller au contenu principal

EN-JEU MAJEUR

REPORT À L'ÉTUDE

La Réplique,  la FAI-AR et la Biennale des écritures du réel s’associent dans cette formation sur les enjeux de l’écriture, du jeu et de la direction d’acteurs dans l’espace public.

Ce stage se propose d’aborder l’acte théâtral par différents angles de réflexion et d’action : le corps, le mouvement, l’espace, la voix et l’improvisation. L’approche du jeu et de la mise en scène se veut résolument décloisonnée, portée par une écriture agitée par les secousses sociales, politiques et existentielles d’aujourd’hui.

L’ambition est d’outiller les artistes désireux d’incarner un texte impactant et engagé dans l’espace public à partir des états de présence et d’adresse de l’acteur. Favorisant un savoir-faire polyvalent, le travail s’appuie sur la rencontre des différentes disciplines des participants dont les propositions de mise en scène seront expérimentées dans l’espace public puis analysées. Une restitution d’exercice est prévue à la fin de la formation.

——–

ObJECTIFS PÉDAGOGIQUES

Se former aux techniques du jeu d’acteur·rice en espace public,
Appréhender l’espace comme une matière et un point d’appui pour l’acteur·rice,
Savoir adapter sa présence aux conditions de jeu et développer des ressources d’improvisation,
Expérimenter des situations variées d’adresse aux publics,
Être capable de porter une écriture théâtrale ancrée dans le réel,
Se former à la mise en espace d’une proposition in situ.

——–

FORMATEUR·rice·s

Autrice, comédienne et metteuse en scène, Nadège Prugnard dirige la compagnie Magma Performing Théâtre depuis 1999 et est actuellement artiste associée au Théâtre des Ilets/CDN de Montluçon. Poétesse de la scène, elle écrit pour le théâtre, les arts de la rue, la performance et la scène rock, mêlant écriture de terrain et du dire musical. Elle a collaboré entre autres avec Eugène Durif, Pierre Meunier, Éric Lareine, Koffi Kwahulé, les compagnies Kumulus et Générik Vapeur, Catherine Boskowitz, Marie-Do Fréval, Frédéric Michelet, Carole Thibaut et Guy Alloucherie. Nadège Prugnard a reçu le prix SACD Art de la rue en 2018. Elle est éditée aux éditions de l’Entretemps, Les Éditions Al Dante ont publié M.A.M.A.E et autres textes en 2017, et son dernier texte NO BORDER est publié aux Editions Moires (mars 2020).

 

 

Guy Alloucherie est auteur et metteur en scène. Il rencontre Éric Lacascade aux ateliers théâtre du Prato à Lille et ensemble ils créent une compagnie, le Ballatum théâtre, qu’ils codirigeront pendant 15 ans. En 1997, il accède à la direction du Centre Dramatique National de Caen avec Éric Lacascade avant de monter sa propre compagnie Hendrick Van der Zee dont l’histoire est marquée par des collaborations avec des artistes venus du monde du théâtre, de la danse, du cirque, de la musique ou de la vidéo. Plusieurs créations d’HVDZ sont nées de rencontres avec les compagnies Anomalie, Komplex Kapharnaum ou Hors série.

——–

EN PARTENARIAT AVEC

La Réplique est un collectif de comédiens professionnels créé en 1981, questionnant leur art, les modalités et les enjeux de leur métier dans le but de mutualiser les compétences, de partager les savoirs, de stimuler la recherche et fédérer un réseau de professionnels.

Il s’agit avant tout de transmettre, de chercher, de former et d’informer. Ce sont les membres qui animent et font vivre ce collectif, avec l’appui de quatre salariés à temps plein. La Réplique se veut un outil coopératif dont chacun peut s’emparer. Son activité est organisée en trois pôles :

• Un Pôle Recherche composé de temps d’exploration et de partage artistique non formalisés et non pédagogiques.
• Un Pôle Formation qui permet aux professionnels du secteur de transmettre la spécificité de leur propre pratique à d’autres artistes.
• Un Pôle Réseaux Professionnels qui offre aux adhérents une visibilité lors d’évènements, de rencontres mais également en ligne avec l’annuaire de comédiens disponible sur le site internet.

 

« À cet instant, j’entends la terre tourner » dit le voyageur. « Et qu’entends-tu, dis-moi ? ».
À cet instant le voyageur franchissait l’équateur et se retrouvait tête en bas, vu d’ici… Fidèles au désir de vous inviter à faire un pas de côté, la Biennale des écritures du réel #5 vous emmène en voyage slowly tout au long du printemps 2020. Tellement de territoires oubliés, de maisons où nous ne sommes pas entrés, de personnes que nous n’avons pas rencontrées. Alors, prendre le temps de sortir de nos sillons et cheminer dans l’inconnu.

La Biennale des écritures du réel est organisée par le Théâtre de la Cité.

——–

INFORMATIONS PRATIQUES

Dates | Initialement prévu du 23 mars au 3 avril 2020 // REPORT À L’ÉTUDE
Durée
| 10 jours – 70 heures
Lieu
| Friche la Belle de Mai, Marseille (13)
Public | Artistes professionnels : comédien·ne·s, danseur·euse·s, circassien·ne·s, performeur·euse·s, plasticien·ne·s, musicien·ne·s.

Possibilité de financement par les organismes de gestion des financements de la formation professionnelle (AFDAS, Uniformation et autres), Pôle emploi, Plan de formation employeur, etc. Nous contacter pour obtenir les documents nécessaires à vos démarches de demande de financement.

JE TÉLÉCHARGE LA FICHE PRATIQUE DU STAGE

 

Inscriptions closes

 STAGE CONVENTIONNÉ AFDAS

——–

Retour à l’ensemble des formations 2020

——–

CONTACT
Lauréline SAINTEMARIE | Coordination pédagogique – Formation continue
laureline.saintemarie@faiar.org | +33 (0)4 91 69 74 67