AVEC LE DESIGNER RUEDI BAUR, CIVIC CITY – DU 27 AOÛT AU 16 SEPTEMBRE 2012 – CITÉ DES ARTS DE LA RUE, MARSEILLE (13)

 

Comment transformer une halte ferroviaire en gare ? Quel rôle peut jouer une gare dans un quartier périphérique ? La ou les gares peuvent-elles devenir des signes identifiants d’un quartier ? Quelles fonctions publiques peuvent-elles prendre en charge ? Comment réinventer le rôle d’une gare et de sa place dans un quartier au-delà de la question de sa pure fonctionnalité ? Quel impact sur la vie des habitants d’un quartier et sur les transformations de ce dernier ? Comment augmenter sa visibilité, son accessibilité, sa crédibilité ?

Dans le cadre de cette étude, le workshop coordonné par Ruedi Baur a démarré par un état des lieux autour des trois haltes ferroviaires de St Joseph-le-Castellas, St Antoine et St Louis-les-Aygalades, toutes trois situées dans les quartiers Nord de Marseille : analyse du contexte urbain, relevé de « sensations et d’impressions », rencontres avec les habitants du quartier et usagers de ces trois gares, introduction aux méthodes d’enquêtes sociologiques par Vera Baur-Kockot, etc.

La première phase a été prolongée par un travail in situ de réalisation de prototypes avec le designer Giulio Vinaccia et avec la complicité des Ateliers Sud Side afin de donner corps et dialogue aux premières pistes et intentions dessinées à l’issue de la phase d’analyse. Enfin, le projet à dépassé la simple fonctionnalité pour se placer dans une utopie élargie autour de ce que pourrait être une gare du XXIe siècle qui valoriserait non seulement l’usage de ce service mais plus globalement le quartier. Un travail de mise en scène des sites conduit avec la complicité de Pierre Berthelot, co-directeur artistique de la compagnie Générik Vapeur, a permit de rendre perceptible les différents aspects du projet et de les rendre visible dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine (les 15 & 16 septembre 2012).

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Durée du stage : 3 semaines du 27 août au 16 septembre 2012

Point d’appui  : Cité des Arts de la Rue, Marseille (France)

Profil des stagiaires : Toute personne souhaitant enrichir une recherche sur la création en espace public.

(designer, metteur en scène, comédien, danseur, musicien, scénographe, chorégraphe, compositeur, urbaniste, architecte, paysagiste, botaniste, performeur, graphiste, anthropologue, sociologue, acteur des politiques de la ville…)

Conditions : Avoir plus de 18 ans / Parler anglais et/ou français / Faire preuve d’une sensibilité artistique.

Effectif : 15 personnes

Clôture des inscriptions : 29 juin 2012

Candidature et sélection : Dossier de candidature disponible en téléchargement ci-après.

Sélection sur dossier par les équipes de la FAI AR, de Civic City et de Marseille-Provence 2013.

Tarifs, frais d’inscription et possibilités de prise en charge précisés dans le dossier de candidature.

 

RUEDI BAUR / CIVIC CITY

Civic City est un institut de recherche critique en design fondé en mars 2011 faisant suite à l’ancien institut Design2context. Actuellement dirigé par Ruedi Baur, Vera Baur-Kockot et Imke Plinta, il fonctionne sous la forme d’une association et rassemble un réseau international de professionnels reconnus dans les domaines du design, de l’architecte, de l’urbanisme, de la sociologie, de la politologie, de la géographie…

Fort des échanges avec ces professionnels et de leurs regards sur la Ville, Civic City propose à la Haute Ecole d’Art et de Design de Genève le post-diplôme Civic Design, se consacre à la recherche, organise des formations, publie des recherches, développe des projets destinés à penser l’espace public différemment ou à déranger les processus urbains habituels.

« Travailler avec les sons, les silences, les ombres ; introduire des perturbations positives ; utiliser la force du fragile ; engager, enfin, le dialogue avec la ville : voici des exemples de ce qui nous intéresse et qui relève du civisme. Le design peut reconstruire le contrat social. » Ruedi Baur.

 

QUARTIERS CRÉATIFS / MARSEILLE-PROVENCE 2013

Art et transformation urbaine en dialogue

Artistes et citoyens à l’œuvre !

Le programme Quartiers Créatifs installe des artistes en résidence au cœur de certains quartiers en rénovation urbaine sur tout le territoire de la Capitale. Son but ?

Développer des interventions artistiques destinées à questionner, à améliorer ou à changer le cadre de vie des habitants. Il vise à porter un regard poétique et décalé sur la manière dont la ville se construit. Les habitants sont intégrés dans le processus de transformation de leurs quartiers et dans la dynamique de l’année capitale. En 2013, ces Quartiers Créatifs prennent la forme d’espaces à vivre, d’architectures et d’installations éphémères et offrent de partager des rencontres, des projections, des spectacles…

Quartiers Créatifs, un programme pensé et produit par Marseille-Provence 2013 avec l’ensemble des acteurs de la ville associés au projet (Marseille Rénovation Urbaine, Caisse des dépôts et Consignations, …) avec le soutien de Marseille Provence Métropole dans le cadre du programme FEDER.

 

CHANTIERS EUROPÉENS DES ARTS DE LA RUE

En 2009, la FAI AR lance les Chantiers Européens des Arts de la Rue, programme de formation-transmission basé sur la rencontre d’artistes et de territoires à travers l’Europe. L’objectif, par le croisement des regards et des expériences, est de partager des questionnements liés à la création en espace public, de voir où des enjeux différents se rejoignent et quelles réponses peuvent être proposées sur un territoire donné.

Des outils de création aux moyens techniques de réalisation, en passant par le rapport au public et aux commanditaires, pour ces chantiers, la FAI AR s’attache à croiser les sensibilités (de la tradition au contemporain), les disciplines (artistiques et réflexives) et les univers de professionnels en activité.

RE-DÉCOUVRIR LE WORKSHOP EN VIDEO