STAGE DE FORMATION PROFESSIONNELLE

Du 29 janvier au 2 février 2018 | FAI-AR – Cité des arts de la rue Marseille

Maîtriser les bases d’utilisation d’outils audiovisuels dans l’espace public

Intempéries, mouvements de la circulation urbaine, variation lumineuse, multiplicité de plans et de volumes, perturbations sonores… l’utilisation des outils audiovisuels en milieu ouvert implique la prise en compte de nombreux facteurs faisant varier le traitement technique et intentionnel des objets produits. Cette formation répond aux besoins d’artistes et techniciens, porteurs de projets écrits pour l’espace public, qui souhaitent maitriser l’utilisation d’outils simples de captation et de montage vidéo ou sonore.

Elle est composée de 2 modules au choix [vidéo] ou [son]. Ces ateliers sont des modules du cursus de la Formation supérieure. Chaque groupe comprend la moitié de la promotion 2017-2019 et des stagiaires extérieurs. Des temps communs de présentation des travaux réalisés permettront aux deux groupes de partager leurs expériences.

Le module [SON] est animé par Christophe Modica, artiste sonore spécialisé dans la création en espace public. La découverte du médium passe par une sensibilisation à l’écoute afin d’identifier l’acoustique spécifique d’un lieu. Au delà de la découverte des aspects techniques liés à l’enregistrement et au montage d’ambiances et de voix parlée, le travail porte sur l’exploration de la notion de paysage sonore : comment appréhender le traitement sonore de la distance, du volume, de l’espace, de la perspective, du déplacement ? Comment constituer une atmosphère, traduire l’intention, du chuchotement confidentiel aux éclats de voix des rues commerçantes ?

Objectifs pédagogiques

  • acquérir les bases d’utilisation d’outils simples de captation et de montage d’enregistrements sonores réalisés en espace public. (enregistreurs, microphones, logiciel de montage Cockos Reaper)
  • développer l’écoute, faire des choix et savoir mettre en œuvre les techniques appropriées
  • appréhender les environnements et paysages sonores pour s’en saisir comme matière d’écriture artistique.

Formateur

Christophe MODICA s’intéresse particulièrement aux équilibres précaires, à ces lieux non définis aux frontières et formes floues qui sont des points de convergence en déséquilibre permanent. Il porte un regard sur l’intime. Formellement, ses travaux, qu’ils soient photographiques, cinématographiques ou sonores, tentent également de rendre compte de ces équilibres en mouvement et de ces frontières poreuses entre les genres et les arts. Il travaille avec des individus, des récits de vie intime et de véritables rencontres. Ses recherches sont toujours ancrées dans le réel avant de s’en distancier, de tenter de le (re)définir, de le déplacer sans cesse pour l’appréhender autrement, d’un autre endroit. Quel que soit le choix du médium, création radiophonique, forme jouée sonore, photographie, ou vidéo, il ne cherche jamais de vérité ou de preuves mais simplement des traces, des témoignages, des émotions. C’est avec une subjectivité consciente et affirmée qu’il pose un regard, son regard, sur le monde.

Site web

informations pratiques

DATES ET LIEUX | 29 janvier au 2 février 2018 Cité des arts des arts de la rue & quartiers avoisinants

DURÉE | 5 jours | 35 heures

PUBLIC CONCERNÉ | Porteurs de projets pour l’espace public, régisseurs techniques

PRÉ-REQUIS
— avoir une première expérience des outils de captation/montage sonore
— avoir au moins une expérience de projet artistique en extérieur
— être majeur et maîtriser le français

COÛT DU STAGE
Le coût du stage est de 800€ TTC par stagiaire :
— Coûts pédagogiques 750€
— Frais d’inscription 50€

Possibilité de financement par les OPCA (AFDAS et autres), Pôle emploi, Plan de formation employeur, etc.
Nous contacter pour obtenir les documents nécessaires à vos démarches de demande de financement.

INSCRIPTIONS OUVERTES jusqu’au 2 janvier 2018

CONTACT | laureline.saintemarie@faiar.org  +33 (0)4 91 69 74 67